Bail de location vide (gratuit et conforme)       Bail de location meublée (gratuit et conforme)

Plus de 150 000 utilisateurs /an

Documents conformes et gratuits

Avis : 4,9 /5

Comment faire un contrat de location entre particuliers ?

L’attente de trouver un locataire peut être vraiment longue. Pour accélérer les choses, beaucoup de personnes se remettent aux services d’une agence immobilière, quitte à payer une fortune. Sachez que ce n’est pas une obligation, car vous pouvez vous charger de cette tâche.


Découvrez les 9 étapes à suivre si vous voulez louer un bien entre particuliers.


Étape 1 : rédiger une annonce attractive et détaillée


Dans l’immobilier, la concurrence est importante. Si vous voulez vous passer d’une agence professionnelle, vous allez devoir vous démarquer. La première chose à faire consiste à rédiger l’annonce de la location de votre bien. L’erreur qu’il ne faut surtout pas faire, c’est de faire un survol de la propriété - avec quelques fautes d’orthographe çà et là - puis publier le résultat. Soignez votre annonce ! Voici ce que le locataire doit y trouver :


- Le type de logement

- La localisation exacte

- La superficie en m²

- Le nombre de pièces

- La présence ou non de jardin

- Les meubles ou équipements à disposition

- L’état global du bien (dites la vérité)

- Les points forts du logement

- Les diagnostics DPE


L’objectif, ici, est que le futur locataire de votre bien ait une idée claire de la propriété. Voilà pourquoi il faut jouer la carte de la franchise.


Étape 2 : accompagner l’annonce de belles photos


Pour valoriser votre annonce, n’oubliez surtout pas d’y ajouter quelques jolis clichés.Prenez des photos nettes. Pour ce faire, utilisez un appareil photo de qualité (un smartphone pourrait aussi faire l’affaire. Et assurez-vous que chaque pièce soit éclairée, rangée et propre. Vous pouvez également miser sur la déco pour attirer l’attention.


Étape 3 : faire les diagnostics immobiliers obligatoires


Avant de louer votre bien, vous devez suivre certaines procédures, dont la réalisation des diagnostics immobiliers obligatoires.Leur nombre dépend de l’état ou de la localisation du bien.


Voici les procédures existantes :


- Le Diagnostic de Performance énergétique ou DPE

- L’État des Risques naturels, miniers et technologiques ou ERNMT

- Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb ou CREP (pour tout bâtiment ayant reçu un permis de construire avant le 1er janvier 1949)

- Le Diagnostic Termites (pour tout bâtiment se situant dans une zone à risque)

- Le Diagnostic de l’état de l’installation intérieure d’électricité et de gaz (pour tout bail signé à partir du 1er janvier 2017 ou 2018)


Il va de soi que vous n’allez pas faire ces diagnostics vous-même. Faites appel à un professionnel, il saura quoi faire selon la situation.


Étape 4 : définir le prix du loyer


Autant les agences immobilières connaissent les prix du marché, autant le particulier est perdu. Si bien que beaucoup surestime la valeur marchande de leur bien et n’arrive pas à trouver de locataire. Pour éviter cela, renseignez-vous sur les tendances du marché en comparant les annonces similaires à la vôtre. Ajustez de ceci :


- La surface du logement

- L’état global

- Le nombre de pièces

- La présence de meubles ou non

- La présence de jardin ou non

- La présence de points forts (piscine, terrasse, etc.)


Étape 5 : choisir son locataire


Après avoir posté une annonce attractive telle que la vôtre, vous devriez recevoir un bon nombre de candidatures. Ce n’est pas évident de faire le bon choix.Pour avoir affaire avec des personnes sérieuses, ne concentrez votre attention que sur ceux qui vous ont envoyé un dossier complet.


Vérifiez le salaire de chaque candidat.Si le loyer fait plus du 1/3 de leur salaire, ce n’est pas bon signe. Vérifiez aussi si certains d’entre eux ont un garant ou non. Cela étant, les qualités humaines sont aussi à prendre en compte. En effet, c’est toujours plus plaisant de converser avec un locataire ponctuel, souriant et respectueux. Au-delà de la politesse, cela vous donne un aperçu du savoir-vivre de la personne et éventuellement le traitement qu’elle vous réserve à vous et à votre bien.


Étape 6 : signer le bail de location


Une fois que vous avez trouvé le bon locataire, vous allez devoir rédiger puis signer un bail de location. C’est dans ce document que vous allez fixer toutes les règles de location. Vous pouvez dénicher sur Internet un bail type présentant les mentions légales classiques. Après quoi, vous devez faire un état des lieux d’entrée. Il s’agit d’inspecter chaque pièce du logement, vérifiant l’état de celui-ci. Il est important de tout écrire en noir sur blanc, pour prévoir d’éventuels confits au terme du bail. Ensuite vous pouvez gérer seul votre location en ligne, en utilisant un logiciel en ligne comme iGestionlocative.com.


Étape 7 : se préparer à des travaux


Vous avez le devoir d’entretenir votre bien et de lancer des travaux, le cas échéant. Ainsi, lorsque vous avez loué votre logement, vous devez vous préparer à faire un certain nombre de travaux d’entretien. Bien que le locataire ne soit pas exempté de tout entretien, vous devez vous charger des travaux de grande envergure.Sa tâche se résume à changer une lampe, remplacer un carreau, graisser la porte, etc.


Étape 8 : prévoir les loyers impayés


Comme dit le dicton : « On n’est jamais assez prudent ». Pour éviter de mauvaises surprises, en l’occurrence les loyers impayés, prenez une GLI ou garantie Loyers impayés. Ce type d’assurance vous permet de recevoir des mensualités même si le locataire ne paie pas. La GLI couvre également les éventuelles dégradations que votre bien aurait subies durant sa mise en location. Il existe aussi des garants institutionnels en ligne pour vous anticiper les éventuels loyers impayés.


Étape 9 : la fin du bail de location


Selon les termes de votre contrat de bail, le locataire peut partir du logement pour peu qu’il respecte un délai de préavis. Le cas échéant, vous allez devoir mettre fin au bail de location que vous avez préalablement signé. Pour ce faire, vous devez procéder à un état des lieux de sortie.


En gros, vous allez devoir constater l’état de votre bien après avoir été loué durant un laps de temps plus ou moins long. C’est là que vous aurez besoin de ce que vous avez noté durant l’état des lieux d’entrée. Comparez les données. Si le logement ou les équipements sont endommagés, vous pourriez prélever les dépenses du dépôt de garantie - versé par le locataire au tout début.


Voilà, en suivant ces 9 étapes, vous allez pouvoir faire un contrat de location entre particuliers, sans l’intervention d’une agence immobilière.