Quel bail de colocation choisir ?

Cet article sur "Quel bail de colocation choisir ?" sera un guide parfait pour tout propriétaire
qui souhaite louer son bien dans le cadre d'une colocation.

Quel bail choisir dans le cadre d'une colocation ?

Vous avez décidé de louer votre bien immobilier en colocation? Depuis la loi ALUR, des règles s’imposent sur ce type de location. Pour vous aider à les connaître et mieux choisir sur le type de contrat de colocation qui vous convient, on vous propose de lire tout ce qu’il faut savoir sur "Quel bail de colocation choisir ?"

"Quel bail de colocation choisir », un guide complet

Cet article sur "Quel bail de colocation choisir ?" répond à plusieurs questions notamment sur les règlementations qui régissent la colocation, celles que le propriétaire doit impérativement suivre qu’il opte pour un seul contrat ou bien pour plusieurs contrats. Il informe également sur ce qui se passe en matière d’assurance habitation, il présente tous vos droits et ce que vous devez faire. 

 

Enfin, il parle des modes de paiement que le propriétaire et le colocataire peuvent choisir pour récupérer les charges (provision « paiement annuel » ou forfait « paiement mensuel au loyer »).
 

Le bail de colocation

Un bail de colocation : faire le bon choix

Avant de vous lancer dans la proposition de contrat de bail de location, n’hésitez pas à vous renseigner davantage sur le sujet. Cet article sur "Quel bail de colocation choisir ?" est assez précis et très intéressant du point de vue clarté. Les conseils sont bien développés. 

 

Alors si vous avez des questions concernant votre bail de colocation, prenez le temps de lire quelques conseils pour faire les bons choix facilement.

1. Un bail unique :

La signature d'un contrat de location est obligatoire. Le bail doit être conforme à un contrat-type qui diffère selon que le logement est loué vide ou meublé .

 

À savoir : si l'un des locataires ne signe pas le bail, il n'est pas considéré comme colocataire. C'est un simple occupant et il n'a pas de droit sur le logement, même s'il paie une partie du loyer.
 

2. Un bail par locataire :

Chaque colocataire signe avec le propriétaire un contrat de bail indépendant.

 

À savoir :

 

le contrat-type prévu pour un logement vide ou meublé ne s'applique pas en cas de colocation à plusieurs contrats de location.

 

Chaque contrat de bail doit préciser :

 

- la pièce du logement dont chaque colocataire a la jouissance exclusive,
- les parties communes mises à disposition de l'ensemble des colocataires (cuisine, salle de bain, salon, etc.).

 

Chaque colocataire doit disposer d'une surface au moins égale à 9 m2 et d'un volume au moins égal à 20 m3 (pièces communes non prises en compte).

 

Le bailleur peut moduler la durée du contrat en fonction du statut de chaque locataire. Par exemple, en colocation meublée, un bail peut être conclu pour une durée de 9 mois aux étudiants et pour une durée d'1 an aux colocataires n'ayant pas ce statut.

 

À savoir :

Action logement peut aider le jeune (salarié, en contrat d'alternance, en contrat professionnel ou en stage rémunéré) à trouver un logement en colocation .
 


Modèle #1 bail colocation

(Classique, 7 pages)

Téléchargez gratuitement ce bail de colocation :


Modèle #2 bail colocation (Présentation moderne resserrée, 4 pages)

Téléchargez gratuitement ce bail de colocation :


Modèle #3 bail colocation

(Classique avec champs remplissables, 7 pages)

Téléchargez gratuitement ce bail de colocation :

Les annexes au bail de colocation, informations :

Réalisé par des professionnels assermentés, le dossier de diagnostic technique est joint au contrat de bail par le propriétaire >

Gratuit

Téléchargez un état des lieux gratuit et conforme pour la location de votre logement >

Gratuit